Comment déterminer si l’origine d’une fuite dans une copropriété ?

  • 16 juin 2021
Comment déterminer si l’origine d’une fuite dans une copropriété ?

Il n’est pas rare de constater un dégât des eaux en copropriété. Les causes de ce type de sinistre sont multiples et sont liées généralement à une usure, un manque d’entretien, des travaux de rénovation ou encore à un accident.

Dans tous les cas, il est important d’intervenir dès la constatation des premiers signes du dégât des eaux. Si la fuite d’eau n’est pas clairement visible, il est nécessaire de la retrouver en urgence, pour éviter une dégradation de la situation. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir pour gérer une fuite d’eau dans une copropriété.

Fuite d'eau dans une copropriété :  comment détecter son origine ?

Qu’il s’agisse d’une fuite dans une partie commune ou privative, il est important de trouver rapidement son origine et limiter ainsi l’étendue des dégâts.

Si vous vivez en copropriété, une fuite d’eau peut provenir soit de chez vous, de l’extérieur de votre appartement, ou de celui de votre voisin. Dans une telle situation, il est important de réaliser une recherche de fuite copropriété pour savoir d’où vient exactement la déperdition d’eau. 

En effet, une fuite provenant de la tuyauterie verticale est considérée « commune ». Par contre, si celle-ci vient de la tuyauterie horizontale, elle est donc « privative ».

Fuite d’eau introuvable : comment la repérer ?

Si vous vous apercevez que votre plafond est très humide mais qu’une fuite ne semble apparente ni chez vous ni chez votre voisin, cela signifie que l’écoulement d’eau n’est pas visible. Dans une telle situation, il faut faire appel à un professionnel pour la réalisation d’une recherche de fuite d’eau.

Dans le cas où la fuite vient des parties commune, l’assurance de la copropriété peut se charger des dépenses engagées pour la détection de l’origine du sinistre. En fonction des circonstances, plusieurs méthodes de détection peuvent être envisagées pour déterminer l’origine de la fuite dans une copropriété. 

En effet, l’expert est le seul capable de choisir la technique la plus adaptée parmi cette liste :

  • La recherche de fuite avec un colorant : elle permet de vérifier l’étanchéité dans le cas de fuites multiples. Le professionnel peut recourir à la fluorescéine qui permet de tracer le chemin des déperditions d’eau, sans entrainer des dommages dans le bâtiment.
  • La recherche par fumigène : elle consiste à injecter de fumigène dans la canalisation à inspecter ou sous l’ensemble d’étanchéité de la toiture et à observer les sorties de fumée aux différents points de fuites. 
  • La recherche par thermographie : cette méthode permet de mesurer la température de la surface des tuyaux présents dans les murs, les dalles et les sols extérieurs. Si les matériaux sont humides, ils changent de température. Ainsi les fuites d’eau deviennent clairement visibles grâce aux rayons infrarouge émises par l’eau qui fuit.
  • L’inspection par caméra vidéo :  elle consiste sur l’utilisation d’une caméra endoscopique qui permet de vérifier l’état général d’une canalisation et de détecter les éventuelles fuites d’eau. L’inspection vidéo est souvent utilisée sur les réseaux d’évacuation des eaux usées puisqu’elle permet de visualiser l’intérieur des parois et de localiser avec précision les différents problèmes d’étanchéité.
  • La recherche par électroacoustique : une fuite émet généralement des effets sonores, à travers le mouvement qu’elle crée. A l’aide d’un micro amplificateur, il est possible de localiser avec précision la zone de ces ondes sonores. L’électroacoustique consiste donc à envoyer une sonde sous forme de canne équipée d’un micro amplifié. Le micro est raccordé à un casque qui permet de détecter les bruits produits par une fuite d’eau dans une canalisation.
  • La recherche par le gaz traceur : il s’agit d’un mélange d’hydrogène (5 %) et d’azote (95 %), qui permet de localiser de manière précise et rapide toute fuite d’eau. Le gaz traceur est injecté dans une canalisation préalablement purgée. En cas de fuite, il s’échappe et remonte la surface à partir de la zone défectueuse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide